marine


marine

1. marine [ marin ] n. f.
XIe; de 1. marin
I
1Vx Mer; eau de mer.
(repris it. marina) Bord de mer; plage.
2(1699) Mod. Peinture ayant la mer pour sujet; genre constitué par cette peinture. Les marines de Turner, de Boudin.
(En appos. apr. un nom de nombre) ( 1. point )Format d'un châssis de tableau, dont la hauteur est nettement inférieure à la largeur. Un 5 marine fait 35×22 cm.
II(XVIe)
1Ce qui concerne l'art de la navigation sur mer ( maritime, nautique, naval).
Ensemble des administrations et services qui régissent l'activité maritime; ensemble des gens de mer.
2(Qualifié) Ensemble des navires appartenant à une même nation ou entrant dans une même catégorie. Marine française, anglaise. Marine à voiles. Marine de plaisance. Marine marchande, de commerce, comprenant les navires de commerce et de pêche. Marine militaire, de guerre (cf. Armée de mer, forces navales). Marine nationale (M. N.) : marine de guerre de l'État français.
3Absolt Marine de guerre. Une marine puissante. Canon de marine. Infanterie de marine. Être dans la marine. Les gars de la marine (fam.). Soldats de marine (vx); sous-officiers de marine ou officiers mariniers (maistrance). 2. marin. Officiers de marine. 2. enseigne; lieutenant (de vaisseau); capitaine (de corvette, de frégate, de vaisseau); contre-amiral, vice-amiral; amiral; et aussi commandant, commodore, major, midship, pilotin. Officier de marine qui sort de l'école navale. Ministère de la Marine.
4 Adj. BLEU MARINE ou MARINE : bleu foncé semblable au bleu des uniformes de la marine. Des chaussettes bleu marine, marine ou rare marines. « des ceintures marines ou rouges tranchant sur la chemise blanche » (Aragon). N. m. Porter du marine.
marine 2. marine [ marin ] n. m.
• 1815; mot angl. amér., du fr. marine
Soldat de l'infanterie de marine américaine (Marine Corps) ou anglaise (Royal Marine Forces). Les marines, corps de débarquement.

marine nom féminin (de marin) Ensemble de ce qui relève de l'art de la navigation sur mer, du service de mer. Puissance navale d'une nation. Administration maritime (avec majuscule) : Ministère de la Marine. Ensemble des navires ressortissant à une même catégorie : Marine à voile, à vapeur. Tableau représentant une vue de mer, de port, etc. Un des types (le plus allongé) de format des châssis pour tableaux. ● marine (citations) nom féminin (de marin) Antoine Marin Lemierre Paris 1723-Saint-Germain-en-Laye 1793 Académie française, 1780 La puissance dépend de l'empire de l'onde. Le Commerce Marcel Pagnol Aubagne 1895-Paris 1974 C'est dans la marine qu'il y a le plus de cocus. Marius, III, premier tableau, 5, César Fasquelle Marcel Pagnol Aubagne 1895-Paris 1974 Il se peut que tu aimes la marine française, mais la marine française te dit m… Marius, III, premier tableau, 5, Escartefigue Fasquellemarine (expressions) nom féminin (de marin) Artillerie, infanterie, troupes de marine, ensemble des unités et formations de l'armée de terre française chargées d'assurer la sécurité et de manifester la souveraineté de la France sur ses territoires d'outre-mer. (Appelées troupes coloniales de 1900 à 1958, troupes d'outre-mer de 1958 à 1961, elles ont repris à cette date leur ancienne appellation de troupes de marine.) Marine marchande, ensemble des bâtiments (flotte marchande) et des équipages employés pour le commerce par mer. (Elle est régie par le Code de commerce, le Code du travail maritime et le Code disciplinaire et pénal de la marine marchande.) Marine militaire, ensemble des forces navales, aériennes et terrestres d'un État. (En France, la marine militaire est appelée aussi « Marine nationale », ou « marine de guerre », ou « la Royale », en Grande-Bretagne « Royal Navy », aux États-Unis « US Navy », etc.) Marine de pêche, ensemble des bateaux, embarcations, navires pratiquant les différentes sortes de pêches. Marine de plaisance, ensemble des yachts de course et de croisière employés dans la navigation de plaisance. ● marine adjectif invariable et nom masculin Bleu marine ou marine (nom masculin), bleu foncé. ● marine nom féminin (provençal marino, de marin) Sur le littoral méditerranéen, région riche, pourvue de bons ports. Petit port bien abrité, au fond d'une baie. ● marine nom masculin (mot anglais) Soldat d'un corps spécialisé américain. ● marine (expressions) adjectif invariable et nom masculin Bleu marine ou marine (nom masculin), bleu foncé. ● marin, marine adjectif (latin marinus, de mare, mer) Qui relève de la mer, qui y vit, qui en provient : Courants marins. Sel marin. Qui relève de la navigation sur mer : Carte marine. Se dit d'un bateau tenant bien la mer. Géologie Se dit de ce qui s'est déposé dans la mer. Pétrole Se dit de techniques (notamment des plates-formes) propres à être mises en œuvre pour la prospection, le forage et la production en mer. ● marin, marine (expressions) adjectif (latin marinus, de mare, mer) Avoir le pied marin, savoir marcher sur un bateau malgré le roulis, le tangage ; ne pas être sujet au mal de mer. Sel marin, chlorure de sodium obtenu par évaporation de l'eau de mer. (Par opposition à sel gemme.) Race marine, synonyme de race bovine landaise. ● marin, marine (synonymes) adjectif (latin marinus, de mare, mer) Qui relève de la navigation sur mer
Synonymes :
Pétrole. Se dit de techniques (notamment des plates-formes) propres à être...
Synonymes :

marine plur. marines
n. m. (Mot américain.) Fusilier marin britannique ou américain.
————————
marine
n. f., adj. inv. (et n. m.)
d1./d Ce qui concerne l'art de la navigation sur mer. Instrument de marine.
d2./d Ensemble des gens de mer.
|| Ensemble des navires, des équipages et des activités de navigation d'un même genre.
Marine marchande: navires et équipages employés pour le commerce.
|| Puissance navale, marine militaire d'un état. Servir dans la marine nationale. Officier de marine.
d3./d BX-A Tableau qui a la mer pour sujet.
d4./d adj. inv. Bleu marine ou marine: bleu foncé. Des pantalons bleu marine. Des jupes marine.
|| n. m. Du marine: du bleu marine.

I.
MARINE1, subst. fém.
A.Vx. Mer. On trouve sur ses côtes une multitude prodigieuse d'oiseaux de marine (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 211). Une forte odeur de marine (CHATEAUBR., Itinér. Paris Jérus., t. 2, 1811, p. 158).
PEINT. Peinture dont le sujet est la mer. Romel, concierge et savetier de son état, avait peint dans sa jeunesse des marines (HUYSMANS, Marthe, 1876, p. 53).
P. méton. Genre pictural constitué par ces tableaux. Léon de Lora, le plus grand peintre de paysage et de marine existant, qui gardait sur tous ses rivaux l'avantage de ne jamais se trouver au-dessous de ses débuts (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p.370).
B. — 1. Ce qui se rapporte à l'art de la navigation sur mer. Atlas, boussole, carte, chronomètre, compas, instruments, pavillon, sextant, signal, sonde de marine. Les officines de Paris (...) sont devenues des bazars de siège: on y voit des revolvers, des lorgnettes de marine, des couteaux (GONCOURT, Journal, 1870, p. 666).
2. Ensemble de la flotte d'un même pays et, p. méton., personnel qui en assure le service. Marine anglaise, française. On est parvenu à démontrer qu'un grand peuple ne peut se passer de colonies, parce qu'il n'est point de grande nation sans marine et sans richesses coloniales (BAUDRY DES LOZ., Voy. Louisiane, 1802, p. 147).
DÉFENSE. Marine nationale. [En France] Ensemble des forces destinées à la guerre sur mer. Un comte jadis célèbre et dont la famille avait donné (...) des amiraux à notre marine nationale (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 247).
Fam. Gens de mer. La porte tout à coup s'ouvrit (...) Et le pêcheur, traînant son filet ruisselant, Joyeux, parut au seuil, et dit: C'est la marine! (HUGO, Légende, t. 2, 1859, p. 775).
En partic.
♦Ensemble des navires d'une même catégorie ou de même destination et, p. méton., personnel qui assure le service à bord. Marine de commerce, de pêche, de plaisance; marine de guerre; marine militaire. La marine marchande de France n'est point ce qu'elle doit être (...). Peut-être faut-il s'en prendre au caractère national, qui se trouve moins apte à ce genre d'industrie (SAY, Écon. pol., 1832, p. 232). La marine à vapeur peut produire son effet à l'aide de beaucoup moins de marins (vrais gens de mer) que la marine à voile (TOCQUEVILLE, Corresp. [avec Reeve], 1844, p. 76).
La marine. Marine de guerre et, p. méton., hommes qui servent à bord. Aspirant, chirurgien, lieutenant, officier, sous-officier, chef d'état-major de la marine; entrer, servir, être dans la marine; batterie, pièce de marine; infanterie de marine. C'est un avantage pour les Anglais que leur force consiste plutôt dans la marine que dans les troupes de terre (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 2, 1817, p. 344). Philippe le Bel (...) eut le premier cette idée que, pour combattre l'Angleterre, c'était sur mer qu'il fallait l'atteindre. La France commençait à avoir une marine (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 78):
♦ Le 18 juin, anniversaire de mon appel de 1940, ce comité (...) appelait la population à manifester en masse, ce qui eut lieu le 24 juin. Cinq jours après, le commandant Tourtet et son bataillon se joignaient au mouvement. L'effervescence gagnait la marine.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 130.
3. P. méton. Ensemble des services et administrations qui régissent l'activité maritime de guerre ou de commerce. Bureau, ministère de la marine; département de la marine. Colbert, disciple de Richelieu, formé par Mazarin, désigné par lui au Roi, eut la besogne de plusieurs des plus gros ministères, les finances, la marine, le commerce (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 234). L'amiral Muselier m'a demandé d'accepter sa démission de commissaire national à la Marine et de lui confier un commandement éventuel d'opérations combinées (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.656).
4. P. anal. [Avec ell. de la prép.] Bleu marine et, p. ell., marine. Bleu foncé semblable à celui des uniformes des marins. La cour était pleine de petites filles qui s'amusaient. Elles portaient toutes un uniforme bleu marine d'allure presque monacale (DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p. 51).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) Ca 1140 «mer» (GEOFFROY GAIMAR, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 5452); b) ca 1140 «côte, bord de la mer» (ID., ibid., 1476); 2. a) début XIVe s. «eau de mer» (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, XV, 1343); d'où b) 1694 (Ac.: Il signifie aussi, Le goust, la senteur de la mer. Cela sent la marine. cela a un goust de marine); 3. 1699 «tableau représentant la mer» (ROGER DE PILES, Idée du peintre parfait, p. 28 ds BRUNOT t. 6, p. 716, note 5); cf. en 1621 Marine «la mer représentée sur un tableau» (RENÉ FRANÇOIS, Essay des Merveilles de Nature, p. 399, ibid., p. 689, note 6). B. 1. 1559 «domaine de la mer», prob. «art de la navigation» (AMYOT, Thésée, 20 ds LITTRÉ); 1690 (FUR.: science de la navigation ou l'art de naviguer); 2. 1616 «ensemble du personnel et du matériel constituant la puissance navale d'un pays» (D'AUBIGNÉ, Histoire Universelle, X, chap. XI, éd. A. de Ruble, t. 6, p. 233); 1694 (Ac.: Officier de la marine, Officier de marine. Intendant de la marine. le Conseil de la marine. les Ordonnances de la marine. la marine de Ponant. la marine de Levant); 1765 marine marchande (Encyclop. t. 10, p. 125); 1771 marine militaire (Trév.); 3. 1811 «administration chargée du domaine maritime» (CHATEAUBR., Mém. et lettres, p. 204); 4. 1874 bleu marine (MALLARMÉ, Dern. mode, p.715). Fém. substantivé de marin1, l'adj. lat. marinus, -a, -um étant déjà employé au sens de «eau de mer» dans la loc. aqua marina et «bord de mer, côte» dans la loc. loca marina (cf. TLL s.v. 386, 21 et 398, 14). Bbg. QUEM. DDL t. 16.
II.
⇒MARINE2, subst. masc.
Soldat d'élite de l'infanterie de marine américaine et anglaise notamment. Une chanteuse patriotique crie son adieu aux marines qui partent pour les îles Hawai (MORAND, New-York, 1930, p. 179).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1860 (L. REYBAUD, Forces navales en France et en Angleterre, in R. des deux mondes, 590 ds QUEM. DDL t. 9). Empr. à l'angl. marine, plur. marines, désignant d'abord un marin et plus spéc. un soldat affecté à servir à bord d'un navire de guerre (1672 ds NED), les troupes britanniques ainsi affectées étant les Royal Marines, et l'institution de tels corps de troupes aux États-Unis datant de 1755 (cf. Americanisms 1951, s.v. Marine Corps).
III.
⇒MARINE3, subst. fém.
Région. (Côte provençale et corse). Petit port, station balnéaire, plage bien abrités. Les constructions et les arbres sur l'île du Lido sont récents. Il ne devait y avoir à l'origine qu'une petite marine presque rase du côté de la lagune (GIONO, Voy. Ital., 1953, p. 147).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1869 «port, bord de mer (sur une côte méditerranéenne)» (A. DAUDET, Lettres moulin, p.91). Empr. au prov. mod. marino (MISTRAL), en a. prov. marina, cf. aussi l'ital. marina «bord de mer», de même orig. que marine1 (cf. FEW t. 6, 1, p. 346a).
STAT.Marine 1, 2 et 3. Fréq. abs. littér.:1 731. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 810, b) 2 016; XXe s.: a) 2 290, b) 2 505.

1. marine [maʀin] n. f.
ÉTYM. XIe; de marin, adj.
———
I Vx.
1 Mer. || Haute, basse marine : haute mer, basse mer.
1 Vous, marchands, qui allez les uns sur la marine,
Les autres sur la terre (…)
Ronsard, Disc. des misères de ce temps, Remontr. peuple France.
2 (V. 1138). Vx ou littér. Bord de mer (cf. ital. marina). Côte, plage, rivage.
2 Marine, signifie quelquefois Plage ou côte de mer. C'est ainsi qu'on dit, se promener sur la marine. De là le terme de marine en peinture.
Dict. de Trévoux, art. Marine.
3 Par ext. (1699). Peinture ayant la mer pour sujet; genre constitué par cette peinture. || Auteur de marines. Mariniste. || Marine représentant la pleine mer, le rivage… une tempête, une flotte, une bataille navale… || Les marines de Van de Velde, Turner, Vernet, Boudin… || Peintre de marine(s).
3 Il y a une infinité de beaux tableaux (…) comme les Paysages (…) les Marines (…)
Roger de Piles, Idée du peintre parfait, p. 28 (1699), in Brunot, Hist. de la langue franç., VI, p. 716, note 5.
4 Les peintres de marine ne représentent pas bien la mer en général (…) Ils veulent montrer trop de science, ils font des portraits de vagues, comme les paysagistes font des portraits d'arbres (…)
E. Delacroix, Journal, 13 janv. 1857, Mer, marines.
4 En apposition, après un nom de nombre. Nom d'un format de châssis pour tableaux, dont la hauteur est nettement inférieure à la largeur.
———
II
1 (XVIe). Cour. Ce qui concerne la navigation sur mer. Navire (et bateau, paquebot, vaisseau, vapeur, voilier…); barque; flotte; navigation, naviguer, port; plaisance, plaisancier. || Relatif à la marine. Maritime, nautique, naval. || Termes spéciaux, expressions de marine. (outre les mots ci-dessus) Cordage, mât, voile, voilure; mer; vent. || Signaux de marine. Pavillon, signal. || Instruments de marine. Boussole, carte, chronomètre, compas, compteur, sextant, sonde.
(1840). Ensemble des administrations et services qui régissent l'activité maritime; ensemble des gens de mer.
2 (Qualifié). Ensemble des navires appartenant à une même nation ou entrant dans une même catégorie. || La marine française (→ Incorruptible, cit. 2), anglaise. || Marine à voiles : ensemble des voiliers (→ Gouvernail, cit. 3). || Marine de plaisance. Plaisance. || Marine marchande (1765), de commerce (1902), comprenant des navires de commerce et de pêche. || Marine militaire (1771), marine de guerre. Armée (de mer), force (forces navales). || Marine nationale (abrév. M. N.), marine de guerre de l'État français.
4.1 C'est alors que le commerce étend partout ses branches. La marine marchande devient l'école de la marine militaire. De grandes compagnies de commerce se forment.
Voltaire, Dict. philosophique, Propriété.
3 (1664). Absolt. || Marine de guerre. Naval (cf. fam. La Royale [marine française]). || Arsenal (cit. 1) de la Marine. || Une marine puissante. || Notre marine (→ Irrémédiable, cit. 2). || Convoi de marine. || Canon de marine.Entrer, servir, être dans la marine. || Les gars de la marine (fam.) : les marins de la marine de guerre. || Personnel de la marine. || Soldats de marine (vx). || Sous-officiers de marine ou officiers mariniers (maistrance). Marin. || Officiers de marine. Enseigne; lieutenant (de vaisseau); capitaine (de corvette, de frégate, de vaisseau); contre-amiral, vice-amiral; amiral; et aussi commandant, commodore, major, midship, pilotin, et, fam., chien (de bord). || Correspondance des grades dans la marine. Grade. || Garde de la marine ou garde marine (vx). Garde. || Officiers assimilés de la marine : officiers mécaniciens, du génie maritime, du commissariat de la marine ( Commissaire), ingénieurs hydrographes, administrateurs de l'Inscription maritime, contrôleurs de l'administration de la marine, adjudants principaux, pilotes majors, médecins de la marine. || Auxiliaires de la marine : marins vétérans, pompiers de la marine, surveillants des prisons et arsenaux, guetteurs sémaphoriques, armuriers…
(Fin XVIIIe). || Infanterie de marine (dite Infanterie coloniale à l'époque de l'Empire français). Marsouin (fam.).Administration de la marine. Amirauté. || Commissariat de la marine. || Ministère, ministre de la Marine. || École navale, qui prépare les officiers de marine.
5 Les Romains ne faisaient cas que des troupes de terre (…) Ils ne destinaient donc à la marine que ceux qui n'étaient pas des citoyens assez considérables pour avoir place dans les légions : les gens de mer étaient ordinairement des affranchis.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXI, XIII.
6 Le roi, craint partout, ne songea qu'à se faire craindre davantage (1680). Il portait enfin sa marine au delà des espérances des Français et des craintes de l'Europe : il eut soixante mille matelots (…) L'Angleterre et la Hollande, ces puissances maritimes, n'avaient ni tant d'hommes de mer, ni de si bonnes lois.
Voltaire, le Siècle de Louis XIV, XIV.
6.1 Le costume de matelot transformait Gil (…) L'âme charmante et nerveuse de l'arme la plus élégante entrait en lui. Il devenait l'un des membres de cette Marine de Guerre dont la destination est plus d'orner la côte française que de la défendre. Elle découpe et brode un feston gracieux sur le bord de la mer, de Dunkerque à Villefranche, avec, ça et là, quelques nœuds épais et serrés qui sont nos ports de guerre.
Jean Genet, Querelle de Brest, Œ. compl., t. III, p. 319.
4 Métier de marin (que ce soit dans la marine de commerce ou la marine de guerre).
7 Vingt-sept heures d'escale, c'est beaucoup à la fois pour un pétrolier : « J'ai choisi la marine pour voir du pays, mais nous ne faisons que traverser de l'eau pour nous rendre d'une boîte de nuit à une autre boîte de nuit », se plaint Bill.
Bernard Moitessier, Cap Horn à la voile, p. 28.
———
III Ellipt. (1883). || Bleu marine, ou, simplement, marine : bleu foncé semblable au bleu des uniformes de la marine. || Le bleu marine de leur habillement (cit. 7). || Des chaussettes bleu marine. || Tissu marine à rayures blanches.REM. Bleu marine est invariable. Marine est parfois traité comme un adjectif et prend alors la marque du pluriel. → cit. 9. — N. m. || Le marine.
8 (…) son pantalon de toile blanche et (…) sa vareuse bleu marine (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 377.
9 (…) des ceintures marines ou rouges tranchant sur la chemise blanche mise pour la fête.
Aragon, les Beaux Quartiers, I, XXVI.
tableau Désignations de couleurs.
DÉR. (De 1. marine, I.) 1. Mariné.
HOM. 2. Marine. — Formes du v. mariner.
————————
2. marine [maʀin] n. m.
ÉTYM. 1815, in Höfler; mot américain du franç. marine.
Soldat de l'infanterie de marine américaine (Marine Corps) ou anglaise (Royal Marines). || Les marines, corps de débarquement.
0 Nebb a mis nos marines de faction dans les ports du Pacifique (…)
Paul Morand, Champions du monde, p. 52.
HOM. 1. Marine. — Formes du v. mariner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marine F.C. — Marine Full name Marine Football Club Nickname(s) The Mariners, The Lilywhites Founded 1894 …   Wikipedia

  • Marine — may refer to: Contents 1 Places 2 Entertainment 3 People named Marine …   Wikipedia

  • Marine — Ma*rine , a. [L. marinus, fr. mare the sea: cf. F. marin. See {Mere} a pool.] 1. Of or pertaining to the sea; having to do with the ocean, or with navigation or naval affairs; nautical; as, marine productions or bodies; marine shells; a marine… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • marine — adj 1 oceanic, thalassic, neritic, pelagic, abyssal, *aquatic, lacustrine, fluvial, fluviatile 2 Marine, maritime, nautical, naval are not closely synonymous terms but they are so interrelated that they are sometimes a cause of confusion. Marine… …   New Dictionary of Synonyms

  • marine — Marine. s. f. Plage. Coste de la mer. Se promener sur la marine. Il signifie aussi, Ce qui concerne la navigation de la mer. Il entend bien la marine. Officier de la marine. Officier de marine. Capitaine de marine. Intendant de la marine. le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • marine — ma‧rine [məˈriːn] adjective [only before a noun] connected with ships or the sea: • marine cargo • marine insurance • a marine construction company * * * marine UK US /məˈriːn/ adjective [before noun] ► TRANSPORT related to the sea or s …   Financial and business terms

  • Marine — Ma*rine , n. [F. marin a sea solider, marine naval economy, a marine picture, fr. L. marinus. See {Marine}, a.] 1. A solider serving on shipboard; a sea soldier; one of a body of troops trained to do duty in the navy. [1913 Webster] 2.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Marine [1] — Marine (franz., v. lat. [res] marina, »Seewesen«), die Gesamtheit der Einrichtungen eines Seestaates, um Seepolitik und Seehandel zu treiben; man nennt Kriegsmarine, auch kurz M., die Kriegsflotte als Machtmittel der Seepolitik und zum Schutze… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Marine — Sf std. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. marine, zu frz. marin die See betreffend , aus l. marīnus, zu l. mare n. Meer .    Ebenso nndl. marine, ne. marine, nfrz. marine, nschw. marin, nnorw. marine. Zur germanischen Verwandtschaft s.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • marine — [mə rēn′] adj. [ME maryne < L marinus < mare, the sea: see MARE2] 1. a) of the sea or ocean b) inhabiting, found in, or formed by the sea 2. a) of navigation on the sea; nautical …   English World dictionary

  • Marine a Go Go — それゆけまりんちゃん (Soreyuke Marin chan) Genre Magical girl …   Wikipedia